La soie, une torture de luxe




J'ai appris beaucoup de choses en devenant vegan et j'avoue que le fait que la soie soit fabriquée à partir de cocons d'insectes en fait partie. J'ai fait beaucoup de recherche et même si les chenilles sont "que" des insectes pour certains, ils souffrent et sont vraiment victime d'exploitation pour la soie.

Petit cours d'histoire:
La soie, découverte en Chine fut exploitée depuis environ 3000 ans avant J-C.
Sa méthode de fabrication restera secrètement gardée par la Chine pendant 3 millénaires puis exportée à d'autres civilisations.
La soie est une jolie appellation pour désigner des fils de bave de chenille tissés pour en faire un tissu.
La chenille bombyx du mûrier ou bombyx mori est appelée "vers à soie" par l'homme qui a décidé de faire que cet être vivant ne vive que pour être exploité et tué.

Le bombyx du mûrier n'existe pas à l'état sauvage, il est issu d'un croisement fait par l'homme, afin de les exploiter pour leurs cocons. La femelle bombyx pond de 300 à 500 oeufs et meurt peu après. De ces oeufs, sortent des petits vers recouverts de poils, ils vont grandir et se transformer en chenilles puis fabriquer un cocon. Dans ce petit nid fabriqué avec leur salive, ils vont doucement se transformer en chrysalide pour normalement en sortir à l'état de papillon. Mais ça ne se passera pas comme ça puisque l'homme en a décidé autrement.


je sais pas vous mais moi je trouve ce papillon vraiment magnifique


Fabrication de la soie:
Pour fabriquer la soie, l'homme va venir arracher les cocons de leurs supports (avec les chenilles âgées de 10 jours à l'intérieur) puis les jeter dans une étuve afin de les étouffer à 80°. Une fois les chenilles mortes (en laissant survivre que celles destinées à la reproduction), on va placer les cocons dans de l'eau bouillante pour le ramollir et pouvoir le débarrasser d'une substance visqueuse appelée grès ou séricine. Les cocons sont débobinés pour confectionner la soie destinée à vos vêtements. Le fil est unique et mesure de 500 mètres à 1500 mètres, ce filament est trop fin pour être utilisé seul alors les fils sont combinés pour être plus épais et résistants
Si on laisse les cocons s'ouvrir naturellement pour libérer le papillon, on perd la continuité de la fibre ce qui rend le "produit" inutilisable en filature. Pour fabriquer la soie on doit empêcher les chrysalides de se transformer en papillon car le papillon percerait le cocon en sortant et briserait le fil.
Il faut 15 "vers à soie" pour fabriquer un gramme de soie et 1500 chenilles sont tuées pour un mètre de soie tissée.



Il faut savoir que certaines soie sont fabriquées avec des cocons d'autres arthropodes (insectes, mille pattes..) et donc aussi d'araignées.

Pas que pour les vêtements
Il faut savoir que la soie n'est pas seulement utilisée dans le textile:
*protéine de soie hydrolysées
*poudre de soie
*séricine
*silk protein
*hydrolyzed skin

Les mots ci-dessus sont des mentions qu'on peut voir sur la liste d'ingrédients de cosmétique pour les soins des cheveux et de la peau. Palmolive, nivéa, l'oréal, schwarzkopf, dior... les utilisent très souvent pour leur propriétés hydratantes, gainantes et lissantes côté produits capillaires et pour les effets filmogène, hydratante adoucissante en ce qui concerne les soins pour la peau.

Des alternatifs?
Il existe un tissu appelé "le sabra" une soie végétale qui est obtenu à partir des feuilles de l'aloès. il a la même texture que la soie animale mais est plus solide, plus élastique et moins froissable

Attention aux étiquettes /!\
Les noms suivants sont ce qu'on peut voir sur les étiquettes qui indique la matière de la soie animale:

*Bourette
*Brocart
*Crêpe de Chine/Crêpe marocain/crêpe georgette
*Mousseline de soi
*Organza
*Popeline
*Satin duchesse
*Soie de Bagdad ou ottomane
*Soie sauvage ou shantung ou doupion de soie
*Taffetas
*Twill


                              Et tout ça pour du tissu





*Pour voir la vérité sur l'exploitation animale earthlings sur youtube*







Commentaires

  1. Effectivement il est splendide! Mais splendide ou pas, on est d'accord qu'il n'a rien à faire dans du tissu...

    Par contre il me manquait 2 éléments présents dans les cosmétiques à partir de ces chenilles, enfin de ces "vers à soie" puisqu'ils ne sont là que pour çà... Donc merci je les ajoute à ma liste ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est affreux,je ne savais pas...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas non plus tous les détails du processus... Tournons-nous vite vers le sabra qui paraît être une excellente alternative.

    RépondreSupprimer
  4. C'est faux qu'il est impossible de filer les cocons après l'ouverture par le papillon, certains producteurs le font. (http://www.courrierinternational.com/article/2009/04/01/halte-au-massacre-des-vers-a-soie) Les qualités du tissu final sont un peu différentes et j'imagine que c'est un peu plus compliqué à filer, mais c'est parfaitement possible. Ce qui rend encore plus aberrants les procédés habituels de production ! Par contre, lors de l'achat, il n'y a pas de moyen actuellement d'être sur·e de la façon dont la soie a été produite, donc ce n'est pas une alternative pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour EMMA,

    En vue d'une présentation de la cause animale en novembre prochain, je recherche des images pour illustrer mes propos. M'autorisez-vous à utiliser la superbe photo du Bombyx publiée sur votre Blog?

    Merci par avance pour votre réponse,


    Bien cordialement,


    Béatrice ALBARET

    RépondreSupprimer
  6. Bonhour
    Bien sûr, je l’ai moi même trouvé sur internet :)

    RépondreSupprimer
  7. vous y allez un peu fort quand-même. si on ne peut pas faire de la soie, parce que cela consiste à tuer des petites bêtes, alors il va falloir se vêtir comment? bon d'accord, la soie c'est du luxe. on peut renoncer au luxe. donc prenons la laine. ah mais non, ca ne va pas, pour la laine il faut tondre des moutons. ca aussi c'est interdit. c'est une torture infligée aux moutons. alors du coton, ou du lin. oui mais ce sont des végétaux. si on veut être logique comment peut-on interdire de consommer de la viande ou de la filer de la soie, parce ce que cela fait souffrir des animaux, et permettre de tuer des végétaux? finalement le végétasl c'est du vivant aussi. alors si vous allez au bout de votre logique on n'aurait pas le droit de massacrer des végétaux, faucher de l'herbe, consommer du blé, etc. décidément on n'en sort par, la vie est impossible avec vos théories.

    RépondreSupprimer
  8. On peut produire de la soie, moins fine, certes, sans tuer les chenilles, en laissant le papillon sortir de son cocon. Par contre, ensuite, impossible d'en tirer un fil d'un seul tenant. Il faut carder, avec un résultat qui ressemble davantage à de la laine.

    RépondreSupprimer
  9. Ah, j'oubliais que pour des populations pas végan, mais qui n'ont pas d'autres moyens de se procurer des protéines, la chenille est un apport précieux. Et donc assez fréquemment, elle est consommée après le décoconage, même dans le cas de la soie eri, qui en principe n'exige pas d'étouffer la chenille.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés